La qualité du code développé dans le cadre des activités de recherche scientifique n'est pas toujours aussi bon qu'on pourrait l'espérer. Outre la nécessité (évidente à mes yeux) d'ouvrir le codes des activités scientifiques financées par l'État et les collectivités territoriales, il est également nécessaire de suivre de bonnes pratiques de programmation. L'écriture de tests unitaires et leur exécution régulière est une de ces bonnes pratiques.

Je présente dans ce billet un cas d'utilisation de la bibliothèque UUTUC, présentée lors du Workshop sur l'Ingénierie Logiciel, les Tests et l'Assurance Qualité pour le Traitement des Langues Naturelles (SETQA-NLP 2009), pour tester l'implémentation d'une bibliothèque développée et utilisée dans le cadre de ma thèse (tddts-uima-shingling).