Vous avez certainement entendu parler aujourd'hui de Google chrome, le navigateur de Google ? Si ce n'est pas le cas c'est que vous ne vous êtes certainement pas connecté à internet étant donné le nombre de sites qui y font référence, que ce soit dans la presse (VNunet, ZDNet, Challenges, 01net, Le Monde Informatique, SVM, PCInpact) ou bien sur la blogosphère (Tristan Nitot ou Christopher Blizzard ...).

La meilleure source d'information sur le sujet pour le moment est sans aucun celle provenant de Google eux-même, proposée sous la forme d'un web comic.

On y apprend que le navigateur sera multi-processus, en gros chaque traitement de chaque page sera placé dans un espace mémoire séparé des autres. Ça peut paraître techniquement imbuvable pour certains, mais celà signifie que l'application Flash que vous avez chargé sans le savoir dans un onglet en arrière plan ne fera plus planter tout le navigateur, juste l'onglet incriminé ... dans le pire des cas ! Tout simplement génial, on se demande pourquoi ça n'a pas été fait plutôt. Certainement car c'est techniquement assez complexe ...

On y apprend également que le moteur de rendu ne sera pas Gecko (le moteur de rendu développé et utilisé chez Mozilla), mais WebKit le moteur de Safari, dérivé de celui de Konqueror. Il s'agit d'un moteur qui a fait ses preuves et qui est aussi respectueux (sinon plus ?) des standards du web que Gecko ! C'est donc une bonne nouvelle...

Et finalement, mais ce n'est même pas étonnant, le navigateur est sous licence libre !

Sans trop nous émerveiller, on peut s'interroger sur comment la vie privé et l'anonymité sur le web sera gérée par ce navigateur conçu par le plus gros distributeur de contenu publicitaire sur le web ! La seule information que l'on ait est le mode incognito qui peut être chargé pour un onglet. Ce dernier a alors un accès en lecture-seule aux informations d'historique et aux favoris ... on reste un peu sur notre fin, notamment en ce qui concerne la gestion des cookies ou l'accès aux données d'historique et de favoris par les pages visitées.

Les réponses ce soir sans doute ...